The Pirouettes, ou le renouveau de la Pop française - Le Lumière

The Pirouettes, ou le renouveau de la Pop française


Un jour, voguant sur internet, en quête de chanteurs francophones, pratiquant des textes français, on tombe sur « Le dernier Métro ».

 

 

On clique, on écoute, on aime le rythme, les paroles, la référence aux Rita Mitsouko, la vidéo. On approfondi, on découvre d’autres chansons, « 2016 », « Grand bassin » et ce couple de jeunes gens sur toutes les vidéos, Léo Bear Creek et Vickie Chérie, qui chantent leur amour. Ca y est, on a découvert The Pirouettes.

Et ils nous font danser, sur leur musique électronique, sur leurs voix franches, sur leurs rythmes joyeux. Parfois les paroles dévoilent des instants plus sombres, plus angoissés, il ne s’agit pas de voir les Pirouettes de manière unilatérale, leurs créations sont finalement plus complexes qu’on ne pourrait le penser au premier abord. L’ensemble d’eux deux, voix grave et simple pour Léo, sans doute plus dans la parole que le chant, et douceur fine et envolée pour Vickie forment une harmonie prenante dont on ne se lasse pas.

Léo et Vickie parlent souvent de leur passion pour la chanson française, celle de Michel Berger et notamment de sa comédie musicale Starmania, qui leur a donné tant d’inspiration. L’univers de Monopolis les porte.

Ils viennent d’Annecy et, à leur actif, on trouve un premier EP : Pirouettes (2014), un autre : L’importance des autres (2015). Puis en 2016, leur premier album Carrément, carrément qu’ils produisent eux même (sous leur label Kidderminster Records). D’ailleurs, à eux deux, ils savent tout faire : écriture de paroles, composition de musiques, pratique des instruments, création et communications visuelles, réalisation de clips. Dernièrement, en septembre, leur deuxième album, Monopolis, est sorti. La référence à Starmania se trouve alors bien explicite.

On est de nouveau séduit, tout est bon, de « Si léger » à « Médina« .

 

Leur musique « L’escalier » semble pour l’instant être celle que l’on connait le plus, que l’on cite le plus, celle que le public chante tout seul presque a capella, entièrement, quand les Pirouettes leur donne le micro, parce qu’on connait les paroles par cœur.

 

 

Ce qu’on aime chez les Pirouettes c’est qu’ils chantent tout le temps l’amour, leur amour, mettant en scène leur couple mais cela, ils ne le font jamais niaisement, jamais mièvrement : leurs mots sont toujours frais, pimpants. Cette mise en scène va jusqu’à la réalisation d’une parodie de documentaire, pleine d’humour qui mêle fiction et réalité du couple à propos d’un voyage à New-York.

On écoute donc des paroles claires, nettes, faciles d’apparence, créant une poétique douce, et ça fonctionne. Léo et Vickie suppriment toute complication, pas de lyrisme ni d’amour guimauve dans leurs textes. Et toujours, sous la légèreté, de l’autodérision, surtout autour de leur groupe au sein du monde de la musique, autour de leur succès.

On se prend à leur jeu, on devient nous aussi leurs amoureux, et surtout on danse, on se balance sur les vibrations profondément émotionnelles, sur leurs voix en échos.

 


Tu trouveras leur site ici : http://thepirouettes.fr/

Leur chaine youtube ici : https://www.youtube.com/user/LeoBearCreek

 

The Pirouettes de passage à Lyon.