NFL Superbowl 2019 : Découverte d'un show à l'Américaine. - Le Lumière

NFL Superbowl 2019 : Découverte d’un show à l’Américaine.


Dimanche 3 février. THE date. Pour nous français, cette date ne nous évoque pas grand chose. Pourtant, de l’autre côté de l’Atlantique, ce dimanche 3 février avait une saveur spéciale. Rams d’un côté, Patriots de l’autre. Le Superbowl LIII (53e édition) était lancé.

Le Super quoi ? Le Superbowl. Mais c’est quoi ? La finale qu’un tiers des Américains attendent, c’est THE final. La finale du Football Américain, le sport le plus populaire aux US, devant le baseball et le basket-ball. La finale de la National Football League (NFL).

Mais comment ça marche ? La NFL est composée de 32 équipes, répartis en deux conférences : American Football Conference (AFC) et la National Football Conference (NFC). Mais ce n’est pas tout ! Également composé de 4 divisions au sein de chaque conférence. (Donc 8 au total)

Chaque équipe dispute 16 matchs pendant ce qu’on appelle la « saison régulière ». Au bout de cette saison régulière, 6 équipes de chaque conférence vont participer aux « playoffs ». Les 6 équipes qualifiées sont les suivantes :

  • 4 premiers de chaque division
  • 2 équipes appelées « wildcard ». Les deux équipes ayant le meilleur bilan victoires/défaites de chaque conférence, une fois les 4 premiers de chaque division enlevée.

Les playoffs NFL se déroulent ensuite sous ce format :

  • Parmi les 4 premiers de division, les deux équipes ayant le meilleur bilan sont directement qualifiés pour le second tour. Elles auront également le privilège de recevoir dans leur stade.
  • Les 2 premiers de division restant reçoivent les 2 « wildcard ».

Les vainqueurs du 1er tour avancent au tour suivant pour y affronter les deux équipes déjà qualifiées. Les deux vainqueurs se rencontrent ensuite lors de la finale de conférence. L’équipe ayant le meilleur bilan reçoit. Les deux vainqueurs des finales de conférences s’affrontent enfin lors du Superbowl. Le stade est déterminé plusieurs années avant.

Le Superbowl reste l’un des événements sportifs le plus suivi dans le monde. Il a été diffusé dans 180 pays, en 25 langues différentes.

Au niveau de l’audience américaine (Etats-Unis), le Superbowl a rassemblé 100 millions de téléspectateurs, près d’un tiers de la population américaine. Il est tout de même en baisse par rapport à l’année dernière. Au niveau de la France, cette finale a été diffusée sur TF1 et Bein Sport (qui diffuse toute la saison de NFL). Sur TF1, on a enregistré 513 000 personnes, soit 15.4 % du public. C’est en hausse comparée à l’année dernière (sur W9) avec 347 000 personnes.

Le show tant attendu n’aura pas été au rendez-vous. A la mi-temps, seulement 3-0 pour les Patriots. Le premier, et seul, touchdown arrivera dans le 4e quart temps pour donner un avantage de 10-3 pour les Pats.

Les Rams ne reviendront pas, et les Patriots terminent le match sur une interception et un field goal. Score final : 13-3.

6e titre de champion pour les New England Patriots, qui égale le plus grand nombre de titre détenu par une franchise avec les Steelers de Pittsburgh.

Et que dire du quarterback légendaire des Patriots, Tom Brady. Ce dimanche 3 février, il a ainsi remporté son 6e Superbowl. Ce qui constitue un record pour un joueur de football américain. Plus encore, il comptabilise plus de « bagues » de champion que la plupart des équipes NFL. Et ce n’est peut-être pas fini. Lui qui s’approche de ses 42 ans, se sent encore capable de continuer l’année prochaine, pour pourquoi pas tenter de remporter une 7e bagues dans sa carrière.

Alors, il est clair que le show tant attendu pour cet événement mondial n’était pas au rendez-vous. Mais il ne faut pas oublier que cela reste avant tout un sport. En cette nuit du 3 février, les Rams affrontaient les Patriots. Tom Brady et ses coéquipiers en ont profité pour rentrer dans la légende. Devant des fans, déçu, mais conscient d’avoir vu un joueur en rajouter un peu plus à sa légende.