LE MONT FUJI COMME VOUS NE L'AVIEZ JAMAIS DÉGUSTÉ - Le Lumière

LE MONT FUJI COMME VOUS NE L’AVIEZ JAMAIS DÉGUSTÉ


Go Resseki no Mirasama. Que celui qui a une autre idée des Japonais que celles de maîtres en Hentais Misa Amane avec Vendeur Ikea me jette la première pierre, ou plutôt la première boule, parce qu’aujourd’hui on va parler NEIGE. Où l’on verra qu’un sport de gosses adapté en DLC Vieux Cons peut parfois être aussi plaisant qu’un Remix Nightcore de la chanson de Kiabi. Allez l’hiver.

Dans notre société capitaliste, on aime ce qui est utile et inversement. C’est pour cela qu’à Hokkaido, on a donné une raison d’être à la neige. Car le consensus est que, mis à part faire chier les grosses quadras experts-comptables rousses divorcées et criardes dès le matin, et bien ça ne sert à rien. Justement, nos amis Asiats en ont fait un atout économique relativement majeur : le Yukigassen. Pour ne plus la cantonner à son usage le plus élémentaire et le moins glorieux qui est celui d’être jetée, ou modelée en bonhomme de neige.

Et pourquoi pas bonne femme de neige, espèce de sexiste pétainiste cis chocolatiniste !

Revenons à nos Nippons. Le Yukigassen est un sport né à Showa-Shinzan en 1987, ce qui en fait une discipline assez jeune – 28 ans d’âge, c’est Line Renaud moins Antoine De Caunes et la mode du Handspinner. C’est une discipline qui s’internationalise au même titre que le BlowJob on Israël ou encore l’aquaponey. Tellement que le Yukigassen – bataille de neige en français, coup de Karsher sur le badass – a sa propre Coupe du Monde.

Moi aussi, j’veux une Coupe du Monde des mangeurs de merguez !
« Bataille de neige », ma vie c’est de la merde…

Hé oui ! Car Sobetsu, un bled paumé d’Hokkaido, organise chaque année la coupe du monde des lanceurs de boules de neige. 125 équipes y participent, dans l’espoir de gagner bravoure, fierté, + un Death Note et Fruit Shut en cadeau. Les mobiles étant, pour y parvenir, d’éliminer les 7 joueurs du camp adverses – 4 attaquants et 3 arrières par équipes – ou bien, pour les torturés de la life, de s’emparer du drapeau de l’équipe adverse, hummm le parfum entre-droitards de qui a la plus grosse France.

Lance-Grenade Xm32, ennemi déployé.

Et pour cela, les équipes sont très bien organisées. Les attaquants….attaquent, tandis que les arrières préparent les boules de neiges destinées à atterrir sur la gueule de Tartanpion. Oh et, bien sûr, les joueurs sont bunkérisés sous casques, dossards et combinaisons.