LE LANGOUREUX CHANT DES STEPPES - Le Lumière

LE LANGOUREUX CHANT DES STEPPES


No fake. L’Ovalie, c’est pas non plus Yamcha en maillot jaune sur Happywheels, on a trouvé encore plus shité qu’une VF d’un rap de Lil Yachty. Possible, oui, et c’est afghan. Le cousin éloigné du rugby. Marave didactique dans tes dents. Go.

Je déteste les fêtes de famille.

Le Bouzkachi n’est pas le starter du nouveau Pokémon version Hamam, mais LE sport national de l’Afghanistan. Car oui il y a des sports, et donc des jeux en Afghanistan, pas que du C4 pour la Play-Do des enfants. Les tribus pachtounes sont véritablement les roxxors du STR en ce siècle merdique. Déja, leur gameplay, comme le dirait tonton Fatal, met un bon clou rouillé avec de la Harissa dans le cul de la logique cartésienne, le Bouzkachi étant UN SPORT COLLECTIF SE JOUANT À CHEVAL BORDEL, gros, on a eu le cheval-surf, le cheval sans cheval, puis une mixtape Petit Tonnerre taclant la Vache Qui Rit, remplacant Thomas Müller avec la voix du petit prophète hapiste Bixente ? Le tout sur un dance-floor rocailleux long d’un kilomètre ? Une passion pour le twerk neuronal partagé par tous les peuples de l’Asie Centrale – ainsi que leurs bestiaux à crinières. Car une partie de Bouzkachi peut réunir PLUSIEURS CENTAINES DE CHEVAUX, c’est un peu leur Japan Expo à eux tu vois, sans l’escroquerie du Menu Manga. Et quand on sait que les chevaux sont répartis en 2 équipes, ca commence à sentir les 1000 et une merguez aromatiques du désert. Car nous n’avons posés que les assiettes de ce sport merveilleux.

Mais qu’est ce qui vous fait dire que je suis un cheval ? Je m’identifie à une machine à café noëliste ! Norsh, norsh !

Avis à tous les Célestins biberonnés aux Unes de Libé avec le mec à poil sur les promos online – raah la décadence occidentale – je fais ici mention d’un sport qui envoie du SALE niveau principes de bases. Car son but primaire est, tout simplement, de SE TRIMBALLER AVEC UN CADAVRE DE CHÈVRE DÉCAPITÉ POUR LE DÉPOSER DANS UN CERCLE TRACÉ À LA CRAIE. Aah mais on comprend mieux le coup des chevaux se fixant en chiens de faience ! Vous auriez dû vous en doutez, pauvres CONS ! Le Bouzkachi, «jeu de l’attrape-chèvre» en persan, les anti-spécistes doivent en caguer des bûches Soignon à l’entendre !!! – Chabal préfère Entremont. L’Afghanistan : le seul pays où une chèvre termine en ballon Kipsta pour les cours d’EPS, et où les cornes sont utilisées comme capotes Skyn !!!

D’autant plus que tous les coups sont permis durant un match, on se croirait dans Goat Theft Auto : les cavaliers peuvent se renverser entre eux, ou encore fouetter les montures adverses en mode tape dans le fond jsuis pas ta mère. D’où la tenue, plutôt frugale au demeurant, des participants, appelés chapendoz : veste épaisse pour parer les coups, contrastant avec un simple pantalon de velours.

Mac Gregor, c’est du petit-lait à côté.

Tous les 21 Mars, durant la fête de Norouz – qui est en fait la célébration du nouvel an iranien – a lieu le plus grand concours de Bouzkachi dans le Nord de l’Afghanistan. C’est le moment venu pour les cavaliers d’amener sur scènes leurs précieuses montures, entrainées à l’occasion durant des mois auparavant par leurs palefreniers – saïs dans le jargon. Et ce coaching est pas mal foutu : de fin mars à l’automne, on laisse la bête s’empiffrer comme un pork, pour lui imposer un régime de fer, de fin Novembre au combat. L’enjeu de cette discipline sévère? Faire ressortir toutes les qualités du cheval pour le jour J. Un Alezan finement musclé sera plus côté en cas de vente – 100 000 dollars pour un cheval aussi BG, selon l’AFP, qu’un canasson avec la moitié de la crinière en moins. Comble de l’égalité des chances, le vainqueur sera le Chapendoz LE PLUS FRIQUÉ, avec le cheval le plus GRAND et le plus FORT, celui qui réussira à garder tout son prestige social en gagnant la bataille.

Le Bouzkachi est pratiqué depuis presque un millénaire, et notamment par les Mongols, qui en firent un instrument de pouvoir, de conquête et d’intimidation, en jouant avec le corps d’un ennemi tué en attendant la chèvre.