L'abandon du champion - Le Lumière

L’abandon du champion


Au championnat du monde d’athlétisme qui se déroula du 29 septembre au 6 octobre à Doha (Qatar), le décathlonien français Kevin Mayer était attendu au tournant. En effet, ce dernier cumule les titres depuis 2013 : il devenait l’an dernier le premier homme à passer la barre des 9100 points, marquant ainsi l’histoire de la discipline.

A Doha, le scénario tourne au cauchemar pour le jeune athlète. Classé troisième à la fin de la première journée, il se plaint alors d’une douleur à l’ischio-jambier et au talon gauche. Pendant la deuxième journée, Mayer s’accroche et passe outre ses souffrances pour réaliser les épreuves de sauts de haies et de lancer de poids. Il se classe alors premier. Mais face à l’avant dernière épreuve, le saut à la perche, son corps ne le suit plus, la douleur est trop vive. Kevin Mayer est obligé de capituler.

Ce matin je pouvais à peine marcher

L’athlète confiait au micro de France Tv Sport, après sa capitulation, s’être blessé au talon un mois avant le début du championnat : « j’ai arrêté de faire de l’athlé pendant trois semaines. J’ai fais que de la rééducation ça allait beaucoup mieux […] malheureusement la douleur s’est réveillée au bout de 3, 4 épreuves […] ce matin je pouvais à peine marcher ».

Il ajoutait être insatisfait de ses performances lors de la compétition mais ne pas être inquiet pour sa qualification aux prochain Jeux Olympiques.

Mayer est blessé mais son morale à tenu le coup. L’homme de tous les records pense déjà au futur… il pense à Tokyo 2020.