Chocolat au Festival Lumière - Le Lumière

Chocolat au Festival Lumière


Amateur ou fin connaisseur, seul ou à plusieurs, le Festival Lumière reste un rendez-vous incontournable pour chacun.

La ville de Lyon accueille chaque année le Festival Lumière. Ce grand festival du cinéma tient son nom des frères Lumière qui sont les premiers à diffuser des films au grand public. Cet événement annuel attire de nombreux cinéphiles c’est l’opportunité pour eux de croiser de nombreuses célébrités invitées pour l’occasion lors de séances de dédicaces. C’est aussi la chance de revoir des film qui ont marqués l’histoire du cinéma sur grand écran. Cette année pour la 10ème édition 174 films ont été diffusés soit 421 séances dans une soixantaine des cinémas de la métropole. Des acteurs et des cinéastes ont répondu présent comme Byouna (Délice Paloma, La source des femmes), Alfonso Cuarón (Roma) et bien d’autres afin de dévoiler leurs nouveaux films ou pour présenter des films plus anciens qui leur tiennent simplement à cœur.

 

C’est le cas pour le film Chocolat que je suis allée voir. Avec les autres spectateurs nous avons eu la surprise que le film soit présenté par James Thierrèe, petit fils de Charlie Chaplin, qui a eu le césar du meilleur second rôle pour un autre film nommé également Chocolat sortis en 2016 avec Omar Sy dans le rôle principal. Le film sortis en 1988 fut le premier de la réalisatrice Claire Denis. Un film tout dans la lenteur voire contemplatif semblable aux films de Marguerite Duras. Au début elle nous laisse contempler de multiples paysages Camerounais et la tranquillité de cette vie locale. Cette quiétude est perturbée à la moitié du film, par un groupe de naufragés de l’air. Leur comportement raciste modifie les habitudes et les relations établies depuis longtemps entre les colons et les populations indigènes. Un film percutant sur le racisme cru, qui existait à l’époque, plongeant la salle dans le silence, sans rires ni pleurs, face à la violence des mots.

 

 

A la sortie de la séance les spectateurs avec qui j’ai discuté avaient encore des images de l’Afrique plein les yeux, unanimes pour dire que ce fut un plaisir pour les cinéphiles, un film plein d’émotions qu’il est bon de voir et de revoir.

Laisser un commentaire

Tous les commentaires (3)

  1. Varela Correia, le 1 novembre 2018

    Quel bel article. De l’ambitieux de l’humour et de créativité. Bravo à cette journaliste

  2. Jade Lacroix, le 27 novembre 2018

    Un article super ! On sent que la journaliste s’est investi dans cette article. J’attends la suite !

  3. Jade Lacroix, le 27 novembre 2018

    Bravo à la personne qui a écrit cet article ! On sent son investissement dans le sujet. J’attends son prochaine article