À LA DÉCOUVERTE DES ASSOCS DE LYON 2 ¤5¤ : LES ÉLÉPHANTS ROUGES - Le Lumière

À LA DÉCOUVERTE DES ASSOCS DE LYON 2 ¤5¤ : LES ÉLÉPHANTS ROUGES


Les lecteurs s’attendant à une nouvelle assoc communiste…se trompent. Les Éléphants Rouges, créés à Lyon en 2016 par un groupe de potes mordus de courts-métrages, est un pôle de réalisation et de production audiovisuelle qui gagne à être implanté sur le campus.

Les Éléphants Rouges est une association étudiante assez récente qui a la particularité d’être structurée comme une équipe de tournage. Sa création a en effet été initiée par quatre amis ayant chacun leurs rôles de prédilection : Rafaël Doriez est chargé de production, Lounes Taouche, ingenieur du son; le travail scénaristique par Matthieu Seddoh, la réalisation par Guillaume Lenoble. L’enjeu des Éléphants rouges est donc la création de courts-métrages, principalement de fiction. L’association compte à son actif une quinzaine de courts indépendants, tous visibles sur la chaine You Tube éponyme du groupe.

https://youtu.be/qcME_3YqSPw

Ballet Squad, un remix original d’un titre d’XXX Tentacion.

https://youtu.be/qcME_3YqSPw

La quête de Charles, un poisson rouge – encore ! – qui parcourt près de 200 km en bocal sur un skate pour retrouver sa cousine.

Les Éléphants Rouges ont par ailleurs participé à différents concours de création audiovisuelle sur Lyon, dont les 48h, pour lesquels 3 courts furent récompensés. Ainsi, « Techniques d’approche » fut élu meilleur duo d’acteur et coup de coeur du jury; « Diet’a » remporta le prix de la meilleure image, et « Désordre invisible » celui de la meilleure interprétation. « Déambulation« , fut présenté au concours de création du CROUS en 2018, sur le thème « Nuit Blanche ». On peut aussi noter la présence d’une playlist faisant la promotion du Festival du Film Court au Cinéma Zola à Villeurbanne.

https://youtu.be/gREh3ZxShNU

La longue nuit de la fesse, au festival de court Zola à Villeurbanne.

Les deux grandes thématiques en chantier chez les Éléphants rouges pour la nouvelle année à venir sont le développement du Pôle événementiel de l’asso, ainsi que la réalisation de plusieurs nouveaux courts que sont Panel, Pharmakon et Les Bourreaux. Dans Pharmakon, qui est un semi-dessin animé, la copine d’un jeune homme disparait sans raison. Ce dernier est confronté à un dilemme : il pourra revoir sa copine ou, à contrario, replonger dans le monde réel. Le pitch des Bourreaux est axé sur cette échange de répliques : « A : – Tu doutes ? B : – Pas de le tuer puisque nous avons un contrat, mais d’être damné pour l’avoir tué. »

Panel, quant à lui, est assez ardu à résumer. Selon les mots de Guillaume, Panel consiste en « 9 jeunes noyés dans la Ville qui se débattent pour essayer d’exister ».