47 ter : "J'écoute" - Le Lumière

47 ter : « J’écoute »


Le mercredi 14 novembre, le groupe de rap « 47 Ter » était au Ninkasi Gerland  pour ambiancer les lyonnais. Compte rendu pour le Lumière.

Petit Rappel :

47 Ter c’est trois jeunes parisiens passionnés de musique. Leur groupe est formé de Pierre-Paul à la guitare et rappeur/chanteur principal, Blaise, à la basse ou aux percussions et Miguel, au piano souffleur. Ils ont fait leurs débuts sur YouTube en créant  leur hashtag « on vient gâcher tes classiques ». Ils reprennent les musiques d’ACDC ou encore d’Eminem avec leurs instruments et rap dessus. Leurs textes, c’est de l’humour, des références et surtout des anecdotes auxquelles tout le monde peut s’identifier. Ce mélange explosif, c’est ça qui donne 47 ter et qui redéfinit le rap français des nouvelles générations. Des textes qui parlent de leur amitié, de leur vécu, des galères et de l’angoisse face à leur futur.

 

Le concert :

 Le groupe était à Lyon, une des rares fois en tête d’affiche avec en première partie « Pap’s ». Un autre groupe de rappeur qui commence à se faire connaître, néanmoins la majorité du public était présent pour 47 Ter. J’ai pu voir la salle se remplir à la fin de la première partie et l’ambiance changer radicalement. Le public n’était pas que simple spectateur de ce concert; il en  faisait intégralement partie: exécutant des chorées ou encore des défis que les « trois petit princes parisiens » lançaient pour chauffer la salle entre deux morceaux.

Ces artistes attachés à leur public naissant ont accepté un rappel de leur fans et sont même restés quelques heures après le concert pour faire des photos et signés des autographes. Un stand de leur marque de T-shirt était également présent. Une occasion de partager un moment avec eux. Entre deux dédicaces ils se prêtent facilement aux joutes verbales avec leurs fans. Lorsque l’un d’eux commence à répondre à une question les autres enchainent, laissant voir cette complicité qui les caractérise. Ils m’ont dit leur surprise vis à vis de l’enthousiasme du public et que beaucoup ont réclamés une de leur chanson phare « Parler des gens » une de leur première chanson. Lors de sa sortie, le groupe n’était pas encore connu et il pensait que ce titre était tombé dans l’oublie. Quelle surprise pour Pierre-Paul, Blaise et Miguel de constater que leur public leur est fidèle depuis le début.

J’ai trouvé fascinant de rencontrer ce groupe sur scène et d’écouter leurs musiques en live. C’est avec mon t-shirt dédicacé de leur premier EP que je suis repartie chez moi, des airs de musique plein la tête ce mercredi soir…

47 Ter : j’écoutais, j’écoute et j’écouterai encore.