Russie 2018 : Catastrophes en vues ? - Le Lumière

Russie 2018 : Catastrophes en vues ?


Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est bien un pays dont les supporters sont ingérables puisque gérés par des instances publiques cachées, un pays raciste dont le football n’est pas le grand sport national qui va accueillir dans deux ans, la prochaine coupe du monde. Vous rappelez-vous de Marseille en juin dernier ?

Dessin de Karim Salah
Dessin de Karim Salah

 

Commençons par rappeler les faits : suite à des antécédents en 1998 dans lesquels les russes sont allés taper sur des supporters et quelques hooligans anglais à Marseille, les deux camps se retrouvaient en juin au même endroit pour la même affiche et le même résultat : des violences inacceptables dans les rues, des blessés graves, des dégâts matériels et une peur qui s’installe chez les innocents et les habitants. Imprévisible ? Non, les hooligans russes sont des gens entraînés physiquement et stratégiquement à créer des bastons générales dans les villes, de nombreuses personnes du monde du football et du monde politique le savent. Pourquoi n’a-t-on rien fait ? Car en France on attend qu’il se passe quelque chose pour mettre des mesures qui auraient évité d’autres mesures qui condamnent des innocents. Amateurs de sang, de coups de poings et de vitres cassées, cet événement à Marseille n’était qu’un brouillon de ce qui peut nous attendre au prochain mondial. 32 équipes iront en Russie jouer au ballon mais combien de supporters en reviendront indemnes ? Imaginez un instant que ces quelques hooligans seront alors beaucoup plus mais surtout à domicile ! Ils vont connaître chaque coin de rue des villes, seront sûrement protégés par l’ami Poutine, les médias étrangers ne pourront relayer toutes les vraies informations, l’accueil russe est on ne peut plus chaleureux… Attendons-nous donc à une boucherie, surtout quand on sait quelles nations pourraient aller à ce mondial.

C’est avec joie que les russes pourront entamer un troisième round face aux anglais dans des combats sûrement sans règles prédéfinies si ce n’est de bien taper, nos amis rosbeef étant l’une des grosses nations mondiales et européennes, elle y sera à coup sûr. Autre nation peu appréciée des russes qui a de fortes chances de se qualifier : Les États-Unis d’Amérique ! Un autre combat qui rappellera ce léger conflit de presque 50 ans, imaginez maintenant que l’Ukraine se qualifie, nous pourrons parier ensemble sur le nombre de morts au coup de sifflet final ! Bon d’accord, si les ukrainiens se qualifient il y aura très probablement une interdiction aux supporters de faire le déplacement. Il est toujours plus facile de dire à quelques fans de ne pas se déplacer plutôt que de déplacer un tournoi qui s’annonce catastrophique. Dans le même groupe de qualification (on n’aura sûrement pas les deux mais peut-être l’un d’entre eux), la Turquie en froid diplomatiquement avec le futur hôte car de simples querelles sportives ne suffisent plus. Imaginez également la venue de pays musulmans ou de pays du moyen-orient, concurrents directs sur le marché pétrolier, tant aimés des russes. Finissons cette liste en beauté en rappelant qu’il devrait y avoir cinq pays africains, la formule est absolument parfaite pour l’appétit du racisme russe.

Dessin de Karim Salah
Dessin de Karim Salah

 

FIFA, UEFA, deux grandes instances qui font tout pour que le football mondial puisse respirer les valeurs du sport, que les joueurs soient protégés et que la paix dans le monde du ballon rond prospère. Le programme à venir est alléchant, une coupe du monde en 2018 en Russie, un Euro 2020 nul part et partout : quelques villes européennes ont été choisies pour accueillir les matchs, ce qui est absolument pratique pour la forme des joueurs et le porte-feuille des supporters et enfin une coupe du monde au Qatar en 2022, pilier absolu du ballon rond, pays au climat parfait, au fuseau horaire qui satisfera un nombre incroyable de téléspectateurs et surtout un pays qui respecte les droits de l’Homme. C’est beau la corruption.