La Demeure du Chaos, un endroit chaotiquement intéressant - Le Lumière

La Demeure du Chaos, un endroit chaotiquement intéressant


 « La Demeure du Chaos » (aussi appelée « Le musée de l’organe ») est une résidence d’artistes mais aussi un musée d’art contemporain. Créée en 1999 par Thierry Erhmann, son créateur et actuel propriétaire, La Demeure génère des débats et des conflits judiciaires au sein de la banlieue Saint-Romain-au-Mont-d’Or, où elle est située. Malgré le fait que beaucoup aimeraient récupérer l’architecture de l’ancien relais de poste, qu’il y avait avant, le musée est toujours en place. Les visiteurs peuvent y accéder les week-ends de 14 à 17 heures gratuitement.

Photo de la demeure du chaos
Crédits: Maria Del Mar Rodriguez

Le Chaos légal

La déstructuration de l’ancien relais de poste, qui, avant, était situé où se trouve aujourd’hui La Demeure du Chaos, entraîne son propriétaire dans des nombreuses batailles légales. Son projet architectural ne respecte pas le code d’urbanisme qui permet à chaque individu de transformer librement jusqu’à 40 m3 de sa propriété. Thierry Erhmann est le président de l’entreprise Artprice qui se charge de la vente des œuvres d’art au niveau mondial. Il a décidé de transformer 9000 m² créant ainsi une rupture totale entre son bâtiment et celui de ses voisins. Les plaintes de ces derniers ne se sont pas faites attendre, incitant le maire à se prononcer par rapport au sujet. Erhmann s’est vu convoqué devant plusieurs cours de justice. Il a été condamné à payer de nombreuses sommes d’argent, par exemple la somme de 200 000 euros, imposée par la cour d’appel de Lyon le 13 septembre 2006. Cependant, cette même cour a établi que « La Demeure du Chaos est indiscutablement une œuvre d’art » donc elle ne peut être détruite. Or, les appels aux cours de justice n’ont pas cessé et Erhmann s’est vu obligé de payer encore plus d’amendes. Il a même tenté en 2009 de recourir à la Cour européenne des droits de l’Homme mais cela fut un échec. L’artiste n’a pas cessé de défendre ce lieu culturel car il considère qu’en le protégeant il protégeait aussi la création artistique de tous ceux qui y participent. Après 17 ans de lutte il a réussi à gagner son combat grâce à la loi du 7 juillet 2016. Art Press Agency expose ce fait à travers son article « Thierry Erhmann : victoire absolue sur le plan législatif : la création artistique est libre par la loi du 7 juillet 2016 ». Il explique ainsi que cette loi défend la liberté artistique en proclamant dans l’article premier « La création artistique est libre ».

 

« La demeure du chaos est un lieu unique »

Crédits: Maria del Mar Rodriguez

 

Le propriétaire s’est inspiré des images du 11 septembre 2001 aux États-Unis afin de créer l’esthétique du musée. De même, le mot « chaos » répété plusieurs fois par les médias et le livre 1984 de George Orwell sont représentés. Dans le musée il y a des caméras partout. Celles-ci ne fonctionnent pas, mais font une référence directe à la fameuse formule du livre « Big Brother is watching you ». Or, sur les caméras, il y a le mot « résister ». Le spectateur est face à un message qui dénonce un objet de son quotidien, auquel il ne réfléchit pas forcement. L’œuvre permet donc au spectateur de prendre conscience de ce qui l’entoure. Cela est le principal but du musée. A partir de son architecture, de ses œuvres et de toutes les citations présentes, le musée démontre une volonté de conscientiser ses visiteurs.

Le chaos présent est comme une espèce de bombe qui explose dans l’esprit des personnes pour leur faire comprendre ce qui se passe autour du monde.  Il permet de se remettre en question et de remettre en question ce que l’on connait. Que cachent-ils, les dirigeants des pays ? Jusqu’où arrive la puissance des médias ? Ce sont quelques doutes qui peuvent apparaître au cour de la visite du musée. Ce dernier pose tout type de problématiques et expose des critiques tout à fait différentes. Il se sert d’une importante culture générale pour donner à voir aux personnes ce qu’elles ne connaissent pas, par exemple le portrait de Pepe Mujica.  La Demeure du Chaos ne s’attache pas à une vision européo-centralisée. Au contraire, elle signale un intérêt important pour tous les pays du monde, surtout pour ceux qui sont les moins puissants.

Beaucoup de personnes définissent La Demeure du Chaos comme un « lieu unique » qui rend la culture accessible à tous. En effet, ce lieu ne fait pas payer les visiteurs. Chaque personne est libre d’y aller pendant les week-ends et les jours fériés, entre 14 et 17 heures. Il offre aussi le livre Honte à vous, et ceux qui le veulent peuvent signer la pétition de soutien. Actuellement, La Demeure du Chaos est en tête du classement Grand Lyon la Métropole-Culture Facebook, apparu en février 2017. Selon ce classement, beaucoup plus de personnes aiment la page Facebook de La Demeure du Chaos et parlent plus d’elle que du théâtre Les Célestins.