ELECTIONS ELECTORALES DE L'ELECTEUR - Le Lumière

ELECTIONS ELECTORALES DE L’ELECTEUR


L’UDL veut élire un(e) représentant(e) étudiant(e). Lyon 2 a le droit à un siège, traduire par une voix, au conseil académique de l’Université de Lyon. Ca se passe en ce moment !

Autant de places disponibles que pour Lyon 3, et Lyon 1 a le droit à 2 sièges. C’est un rapport fait en fonction du nombre d’étudiants. CF l’article de l’an dernier sur le PROJET IDEX : http://lelumiere.fr/lyon-luniversite-etudiants/

Tu le sais, à Lyon 2, comme dans les autres universités de France, sont élu(es) des représentant(es) étudiant(es). Ils/Elles sont garants de la parole du peuple étudiant. Il y a aussi des collèges de profs et tout, mais c’est moins ton affaire. Et, ce JEUDI 26 OCTOBRE, nous sommes en pleine période électorale, tu le sais. Pas grâce à la page d’accueil du site de l’UDL, ni l’autre : la page d’accueil du site de Lyon 2. Mais par un mail furtif, chéca entre les 755 autres messages des conversations du centre de langue.

Le Lumière vous encourage à aller voter ce jeudi ! La voix de Léa Bonnet ; actuelle représentante étudiante au sein de la Commission de Formation et de Vie Universitaire, mais également détentrice d’un siège en Commission disciplinaire, et enfin d’un siège en Commission FSDIE ; sera la notre. Car elle est la seule à avoir son nom sur les bouts de papier qu’il vous faut mettre dans l’urne, pour acter démocratiquement.

Alors, les bureaux de votes, se trouvent, facilement, mais il faut être muni de sa carte étudiante pour voter ! Si vous n’êtes pas certains de pouvoir, les listes électorales sont publiées dans les bâtiments de la BU Chevreul.

Rappel : La création de la COMUE, UDL, poursuit cette dynamique de convergence des politiques menées par les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche. Donc y’a plein de gens de toutes les facs qui viennent et qui disent comment on doit marcher tous ensemble, et cela couvert par une centralisation des dotations de l’Etat pour une dizaine d’établissements de l’enseignement supérieur a Lyon. 

Le document intitulé, « Arrêté portant validation des candidatures – élection partielle des catégories 1A° 1B°, 2° et 3° du conseil académique de l’Université de Lyon.  » affirme, page 7, qu’aucun candidat ne se présente à la représentation doctorants dans aucune des universités de Lyon, sauf à l’ENS.

Arrr flûte ! C’est un scrutin au suffrage indirect, on a pas le droit de voter.