BENOÎT HAMON FAIT "BATTRE LE COEUR DE LA FRANCE" JUSQU'AU BOUT. - Le Lumière

BENOÎT HAMON FAIT « BATTRE LE COEUR DE LA FRANCE » JUSQU’AU BOUT.


À 12 jours du premier tour des élections présidentielles le 11 avril, Benoît Hamon a tenu un de ses derniers meeting à Villeurbanne pour « Faire battre le coeur de la France ». Candidat du parti socialiste, ce dernier aurait réuni selon les organisateurs 4 500 personnes dans la salle de l’Astroballe.

Le candidat socialiste est revenu pendant environ 1h30 de meeting, sur ses adversaires, mais s’est longtemps attardé aussi sur la questions des « quartiers », la réussite scolaire, l’Europe et nombre d’autres points. Il a aussi réexpliqué son projet sur le revenu universel, mesure phare de son programme. Le Maire de Villeurbanne Jean Paul Bret, ainsi que le Maire de Bourg en Bresse Jean-François Debat, soutien de Benoît Hamon se sont exprimés. Michèle Rivasi, députée européenne d’Europe écologie les verts s’est aussi exprimée au nom des écologistes ralliés durant la campagne au candidat du PS, et a rappelé qu’il fallait « Faire battre le cœur de la France mais aussi le cœur de l’Europe ». Benoît Hamon a lui, commencé son discours en expliquant qu’il allait se « fâcher », et dire la vérité sans oublier de se battre jusqu’au bout.

Crédit photo : Clothilde Templier

LE FN LARGEMENT CIBLÉ – « Si vous aimez vos enfants, vous ne pouvez pas voter Marine Le Pen ». Benoît Hamon s’est en effet attardé quelque peu sur la candidate du Front National et de son programme  qu’il juge « dangereux », surtout pour les générations à venir. Le candidat du PS a ainsi également parlé de son adversaire LR, François Fillon, en qualifiant son programme de « plan social d’un million cinq cent mille chômeurs ». Emmanuel Macron le candidat d' »En Marche » et son programme ont eux aussi eu le droit d’être évoqué en ce qui concerne la loi El Khomri et en insistant sur la « leçon » qu’il faille retenir de cet épisode. Enfin, même si au moment d’évoquer Jean-Luc Mélanchon Benoît Hamon a fait taire la salle qui huait, ce dernier ne s’est pas non plus retenu de rappeler ce qui les sépare lui et le candidat de la France Insoumise en évoquant bien entendu leurs projets respectifs concernant l’Europe et la transition écologique. Pierre Gattaz, le patron du MEDEF qui avait critiqué Benoît Hamon, a eu droit à une longue réponse de la part de ce dernier, qui a qualifié son patronnant de « vieux patronat archaïque ».

Crédit photo : Clothilde Templier

Même si le candidat Benoît Hamon n’a pas consacré son meeting à développer l’ensemble de son projet, il a pu revenir tout de même sur certains points ; un accent a été réellement mis dans son discours sur les banlieues, l’intégration et les inégalités sociales et scolaires. Pour lui, les quartiers font « la force de la France ». Le candidat a également évoqué le souci du « vote musulman » et considère cela comme une réelle régression sociale… En bref, des thèmes de société, prônant l’égalité. C’est d’ailleurs sur cela que le candidat a insisté : un vrai vote de gauche, un vrai projet de gauche pour la France que lui seul peut porter.

Nous avons pu noter qu’au début, et également à la fin, une haie d’honneur a été formée pour le candidat, ce qui n’est pas systématique pour chaque meeting auxquels nous avons assisté. « Battez-vous pour l’égalité réelle, votez pour vous » ; c’est sur des mots forts et rassembleurs que Benoît Hamon a terminé son meeting sous les applaudissements de ses électeurs.

Crédit photo : Clothilde Templier

Nous sommes d’ailleurs allés à leur rencontre :

« Vous seriez prête à voter Mélenchon, Macron ou Fillon contre Marine Le Pen si Benoît Hamon ne passe pas le cap du premier tour ?

– je serais prête à voter Mélenchon, mais pas Macron et en encore moins Fillon ».

« Vous soutenez Benoît Hamon depuis le début de sa campagne ?

– Non pas du tout, j’ai soutenu Valls à la primaire mais j’ai décidé ensuite de soutenir le candidat de mon parti à la présidentielle… Et ce n’est pas le cas de tout le monde ».

« Que pensez-vous de tous les membres du PS qui se sont ralliés à Emmanuel Macron ? »

– C’est une grave faute politique, et ils devraient être sanctionnés ».

« Pourquoi avoir choisi de soutenir Benoit Hamon?

– Parce-qu’il propose le revenu universel ! Nous les jeunes nous sommes trop exposés à des situations de précarité, et même pas que les jeunes… La moyenne d’argent que nous on gagne en France est largement trop espacée entre les riches et les pauvres, et le revenu universel permettrait justement de palier ça. Ensuite son esprit social et son ouverture d’esprit m’ont convaincue vraiment de le soutenir pour ces présidentielles. »