Applaudissements pour Le CLAP PRINT N°3 - Le Lumière

Applaudissements pour Le CLAP PRINT N°3


[Cet article aurait dû sortir dans la version print, c’est-à-dire la version imprimée du journal.]

Le CLAP (Collectif Lyonnais d’Artistes Polyvalent) est un groupement de bénévoles qui cherchent à contribuer au développement du monde culturel. Le Lumière a voulu partager leurs parcours, leurs projets et leurs objectifs.

Alexandre Zerillo, 24 ans. Chargé de la communication au sein de l’association. Il est titulaire d’une licence d’Information-Communication et fait du théâtre. Grâce à l’association, il a pu se former au métier de « script » – actualisation de l’avancement du projet audio-visuel par synthèse des tournages – « Quelles prises sont bonnes ? Quelles prises manquent ? Quelles prises retenir ? Et plein d’autre trucs ! » – lors du dernier projet de fin de saison : « une expérience inestimable » selon lui. Alexandre est maintenant sur le projet d’écriture d’une série théâtrale, comme « 6 Bullets », un western joué au Théâtre des Subsistances la saison dernière.

Simon Devin a 25 ans, il est arrivé dans l’association lors de sa deuxième saison. Il est actuellement co-responsable du pôle « Audiovisuel » du CLAP et titulaire d’un Master-pro en Production aux Arts du Spectacles à Lyon 2. L’association est répartie en deux pôles et chacun d’eux est géré par un binôme. Simon tente de cumuler les 507 heures/an nécessaires à l’obtention du statut d’intermittent du spectacle. Il travaille en tant que cadreur-monteur sur différents projets rémunérés. Il peut ainsi compter sur le réseau de l’association pour être mis au courant des différents projets qui tournent dans le monde de la culture à Lyon.

Gaëlle De Los Llanos attend de soutenir son mémoire pour son Master en Politiques Publiques à l’IEP de Lyon. Elle occupe le poste de co-responsable du pôle « spectacle vivant » au CLAP et rédige avec Alexandre la série théâtrale de cette saison. Cette série théâtrale sera cette année un « road-trip d’espionnage » qui trouve ses inspirations chez Sherlock Holmes et James Bond. « C’est un projet de 5 épisodes d’une heure et demie ». Ils n’ont pas encore de salles ni de dates et commencent les castings pour choisir les comédiens. A noter, ils n’imposent pas de continuité dialoguée pour laisser aux comédiens la création de leur rôle.

 

Le Collectif Lyonnais d’Artistes Polyvalent compte 70 membres et veut offrir la possibilité à ceux qui le souhaitent de réaliser leurs projets audiovisuels ou de spectacle vivant grâce à la mise à disposition des ressources humaines et matérielles dont elle dispose. L’association trouve ses membres un peu partout, une petite dizaine viennent de Lyon 2. Les adhésions sont payantes et les adhérents bénéficient de tarifs réduits pour les représentations. Ils ont deux modes de fonctionnement : les commandes et les projets internes. C’est à dire qu’ils tiennent au sein même de l’association, un certain nombre de projets qui tendent à être réalisés d’un côté, et de l’autre une liste de clients qui leur soumet des appels d’offres. Concernant les commandes, ils retiennent un projet douille : en ce début de saison, un producteur de musique arrive chez eux et commande un clip vidéo pour un de ses poulains. Le cahier des charges est simple, un clip (un projet possible à la télévision), deux semaines de délai et 4000€ de budget. Le CLAP accepte le projet, empoche la moitié du prix de la commande, mais lors de la livraison, le producteur refuse de verser le reste du montant et refuse également le clip prétextant qu’il comporte des défauts techniques. Une expérience que les trois membres trouvent enrichissante, voire stimulante. La prise de décision est souvent source de tensions et de désaccords : premiers signes d’une certaine passion que les différents membres portent au projet. Le Lumière est allé voir sur youtube un clip réalisé un peu avant par le CLAP, pour une musique des Wailing Trees intitulée No One Lives Forever : Réellement pro !

Le site internet du CLAP: https://www.collectifclap.fr